Le samedi 5 Octobre pour la Nuit blanche je suis allée à la Monnaie de Paris où l’on donnait le Helikopter Streichquartett de Karlheinz Stockhausen.

Des hélicoptères ont survolé Paris, et dans quatre hélicoptères, il y avait quatre instrumentistes à cordes (violons, alto, violoncelle) qui jouaient un air très beau.

Ces hélicoptères possédaient une caméra dont les images étaient retransmises sur un grand écran placé sur le Pont Neuf. Il y a eu quelques interférences malheureusement.

Ces instrumentistes comptaient en Allemand pendant tout le long de la musique. Il y avait une bonne synchronisation entre les musiciens, alors qu’ils étaient dans des hélicoptères différents, et que, donc, ils ne s’entendaient pas.

J’ai été déçue car il y a eu beaucoup de soucis au niveau de l’écran et les gens autour de moi aussi. Beaucoup de personnes sont partis vraiment déçus à cause des problèmes d’interférences. Il faut aussi dire que cette représentation dure vraiment longtemps… rester debout pendant une heure et toujours entendre la même chose n’était pas vraiment génial, mais ça n’empêche que j’ai beaucoup aimé la mélodie et que les violonistes étaient très bons. C’est quelque chose de nouveau que j’ai découvert : le bruit des hélicoptères mélangé au son du violon. Bien joué !

Vu du Pont Neuf

Restitution vidéo des 4 caméras simultanées

 

Clara.